Nos secteurs d'activité

  • Mécanique de précision
  • Développement durable
  • Conception étude
  • Hydraulique
  • Moyens de production
  • Construction aéronautique
  • Tôlerie Mécano-soudure
  • Electricité industrielle
  • Plasturgie

Pôle industriel d'albert

Des métiers complémentaires pour une offre globale compétitive

En partenriat avec 

Depuis Juin 1993, une trentaine d'entreprises hautement qualifiées forment le Pôle Industriel d'Albert - PHMA.

Le PHMA valorise les savoirs faire de ses entreprises dans des domaines complémentaires allant de la conception à la mécanique de précision en passant par l'hydraulique, la tôlerie mécano-soudure, l'électricité industrielle jusqu'à la construction aéronautique; et ce dans une démarche environnementale globale.

Le PHMA apporte un soutien technique et technologique aux entreprises pour leur permettre de diversifier leurs productions et développer leurs spécificités.

Cette approche globale permet d'apporter aux clients un panel de solutions industrielles complémentaires et extrêmement compétitives.

 

 

 

Pôle industriel d'albert > Histoire
2014-01-15

Histoire

 

 

Le Pôle Industriel d'Albert

 

P.H.M.A

 

 

31 entreprises industrielles

 

+ de 4000 salariés

 

3 partenaires, acteurs de la formation

 

Un identité territoriale (Albert et sa périphérie)

 

Des alliances sectorielles

 

Aéronautique, Mécanique, Hydraulique, Plasturgie

 

 

 

A la fin des années 80, le territoire subit les conséquences d’une conjoncture économique défavorable, et d’une concurrence inter-entreprises grandissante. Pour faire face à ces problèmes, vouant l’ensemble du tissu industriel à une crise certaine, la DRIRE, la chambre de commerce et d’industrie de Péronne, et certaines entreprises « leaders », encouragent les entreprises à se regrouper, en juin 1993, au sein d'un SPL qui portera le nom de Pôle Hydraulique et Mécanique d'Albert - PHMA (le plus ancien de Picardie) afin de favoriser la diffusion et le développement de compétences.

 

Les objectifs furent de favoriser le partenariat et les liens inter entreprises ; leur apporter soutient technique et technologique ; améliorer et  promouvoir l’image du pôle Albertin ; diversifier la production et trouver des nouvelles niches de produits ; initier les actions d’information, d’amélioration et de développement des entreprises ; et enfin, devenir force de proposition auprès des collectivités et institutions. En bref, lutter contre la concurrence interne, moderniser leur production, favoriser les partenariats et ouvrir le marché vers de nouvelles clientèles.

 

Plusieurs "actions structurantes" ont ainsi été menées et appuyées par les institutions locales pour sensibiliser les acteurs du tissu industriel à cette nécessaire évolution de leurs stratégies. La première de ces actions a consisté en une expertise des compétences effectives (Mission STRIDE). Cette étude a mis en évidence les complémentarités, mais aussi recoupements de compétences qui pouvaient être valorisées sous réserve d’une meilleure structuration des activités.

 

Ce dialogue a ainsi donné naissance à une charte signée par l’ensemble des membres du SPL, sorte de "code de bonne conduite" qui vise notamment à atténuer la concurrence entre les PME : freiner le turnover local de la main d’œuvre qualifiée, développer la spécialisation des firmes et la diversifications des débouchées.

 

Cette première action a fourni la base des activités collectives à entreprendre pour faire face aux évolutions environnementales et aux dysfonctionnements internes : faire évoluer les activités vers de nouveaux marchés, renouveler les compétences, développer les partenariats locaux…etc. Plusieurs initiatives et ateliers de réflexion ont ainsi été mis en place pour répondre à ces objectifs.

 

Au delà, ces activités collectives ont permis de modifier les relations entre entreprises au sein du bassin d’Albert. Le développement d’activités collectives a eu en soi un aspect positif sur la structuration du SPL. Les différents groupes, constitués de membres du SPL et de partenaires institutionnels, ont ainsi modifié les relations concurrentielles et permis une communication accrue entre les partenaires, base de projets coopératifs plus ambitieux.

 

La Présidence du PHMA est aujourd'hui dévolue à Madame Aline DOYEN, Présidente de SOMEPIC Technologie. Depuis 1993, le PHMA constitue un lieu d'échange d'informations et de convivialité pour ses chefs  d'entreprises adhérents. Sa labellisation "Grappe d'Entreprises" en 2011 lui permet d'engager des démarches collectives de veille/réflexions/actions commerciale et/ou d'innovation, d'envisager un renforcement des ses services collectifs existant et, à terme, la mise en place d'une plateforme d'achats groupés.
 

Le Pôle Hydraulique et Mécanique d'Albert compte aujourd'hui 34 membres; 3 partenaires institutionnels et 31 entreprises industrielles, de la TPE/PME au Groupe, des secteurs de l'aéronautique, de la mécanique, de l'hydraulique et de la plasturgie, pour un effectif cumulé de plus de 4000 salariés sur le bassin d'Albert.

 

 

Fichiers à télécharger: