Nos secteurs d'activité

  • Mécanique de précision
  • Développement durable
  • Conception étude
  • Hydraulique
  • Moyens de production
  • Construction aéronautique
  • Tôlerie Mécano-soudure
  • Electricité industrielle
  • Plasturgie

Pôle industriel d'albert

Des métiers complémentaires pour une offre globale compétitive

En partenriat avec 

Depuis Juin 1993, une trentaine d'entreprises hautement qualifiées forment le Pôle Industriel d'Albert - PHMA.

Le PHMA valorise les savoirs faire de ses entreprises dans des domaines complémentaires allant de la conception à la mécanique de précision en passant par l'hydraulique, la tôlerie mécano-soudure, l'électricité industrielle jusqu'à la construction aéronautique; et ce dans une démarche environnementale globale.

Le PHMA apporte un soutien technique et technologique aux entreprises pour leur permettre de diversifier leurs productions et développer leurs spécificités.

Cette approche globale permet d'apporter aux clients un panel de solutions industrielles complémentaires et extrêmement compétitives.

 

 

 

Pôle industriel d'albert > Situation géographique
2014-01-15

Situation géographique

Administrativement rattaché au canton de Péronne, le canton d’Albert se situe au nord du département de la Somme. Troisième ville de la Somme derrière Amiens et Abbeville, Albert, avec  un peu plus de 10000 habitants, constitue un pôle urbain et industriel au cœur d’un canton rural (le "Pays du Coquelicot").

 

 

Les industries du fer et des métaux : une tradition albertine
Comme l’illustre la devise locale "Vis mea ferum" (Le fer est ma force) , Albert a inscrit son développement industriel autour des activités liées à la mécanique et à aux métaux. Le premier pôle à se développer est celui de l’aviation, dans l’entre deux guerres, puis la machine outil et l’hydraulique durant les trente glorieuses.

 

Figure emblématique de la ville, Henri Potez développe les activités de construction aéronautique dans l’entre deux guerres pour faire d’Albert un des plus gros sites de production mondiale, à la fois pour l’aviation civile et militaire. Au gré des nationalisations et privatisations, les établissements Potez deviendront AEROLIA Meaulte (Groupe EADS), aujourd’hui acteur local majeur.

 

Cette présence très tôt d’un important groupe aéronautique sur Albert a ainsi conduit au développement d’un tissu relativement important de PME partenaires.

 

L’hydraulique et la machine outils ont par la suite portés le dévelopement du territoire. Albert est ainsi le deuxieme bassin français (derrière Saint-Etienne) pour la construction de verins hydrauliques de toutes tailles et l'un des berceaux de la machine outil française.